Sergio Atzeni et Patrick Chamoiseau: frères bergers de la Diversité

Auteurs-es

  • Ramona Iolanda Onnis Université de Paris Ouest Nanterre La Défense

DOI :

https://doi.org/10.29173/af11246

Résumé

Le présent article est une tentative de rapprocher la littérature francophone martiniquaise de la littérature sarde. Il se propose d’analyser de quelle manière les modèles esthétiques et idéologiques théorisés par les écrivains antillais peuvent être exportés hors de la Francophonie, et de montrer que de profondes affinités peuvent exister entre des réalités géographiques, sociales et historiques différentes, comme dans le cas de la Sardaigne et des Antilles. Cette étude est conduite à partir d’une comparaison entre la poétique de Patrick Chamoiseau, écrivain phare de la Créolité, et celle de Sergio Atzeni, écrivain sarde et traducteur du roman Texaco de l’auteur martiniquais. Atzeni est un des écrivains les plus innovateurs et originaux dans le panorama littéraire contemporain de la Sardaigne. Un sentiment de profonde amitié et d’estime mutuelle le lie à Patrick Chamoiseau. Parmi les nombreuses affinités poétiques existant entre les deux auteurs, seulement certaines seront ici abordées ; elles concernent notamment la dimension linguistique et stylistique, ainsi que le discours identitaire élaboré par les deux écrivains.

Biographie de l'auteur-e

Ramona Iolanda Onnis, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense

Doctorante en Etudes Italiennes, à l'Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, depuis le 13.07.2010

Téléchargements

Publié-e

2011-09-23