Terrorisme et politiques de dépossession(s) dans Le serment des barbares de Boualem Sansal

Auteurs-es

  • Karim Zakaria Nini Université de Montréal

DOI :

https://doi.org/10.29173/af29329

Résumé

Nous proposons dans cette contribution de nous intéresser aux effets du terrorisme sur la société dépeinte dans Le Serment des barbares, premier roman de l’écrivain algérien Boualem Sansal. Dans cette fiction, l’auteur décrit une société quotidiennement soumise au terrorisme, un fléau qui vient s’ajouter à une histoire nationale parsemée de politiques dévastatrices pour l’équilibre social. Nous verrons dans cet article comment le terrorisme fait suite à une succession de traumatismes historiques qui agissent simultanément sur le quotidien et les imaginaires d’une société qui tente de résister à ces multiples violences qui lui sont imposées. Les blessures du terrorisme dans Le Serment des barbares viennent se rajouter aux séquelles encore palpables du colonialisme et des politiques oppressantes pour le citoyen menées après l’indépendance. Nous verrons comment cette succession de violences agit comme un facteur de dépossession sur l’individu et la société. 

Téléchargements

Publié-e

2017-11-06