La voie du goût

Auteurs-es

  • Marc Kober Université Sorbonne Paris Nord

DOI :

https://doi.org/10.29173/af29422

Résumé

L’intégration d’éléments qui renvoient aux singularités de la gastronomie et des pratiques culinaires du Japon est un phénomène assez courant que ce soit dans les romans, les essais, les guides, les albums dessinés, les productions numériques, ou les films. Ces insertions ont un rôle direct d’information sur ce pays (ou sur ses excroissances mondialisées) mais aussi un rôle de consolidation d’un imaginaire de la culture japonaise. Cette présence sera interrogée ici à la fois sous l’angle d’une production esthétique et sensorielle (la cuisine élevée au rang des beaux-arts), et sous l’angle d’une construction herméneutique.

Biographie de l'auteur-e

Marc Kober, Université Sorbonne Paris Nord

Co-fondateur de la revue La Révolte des chutes, rédacteur en chef de la revue Supérieur Inconnu et rédacteur à La Sœur de l’Ange, et pour Itinéraires LTC (https://journals.openedition.org/itineraires), il est par ailleurs auteur d’un roman par épisodes se déroulant au Japon, L’Archipel des Osselets (Fayard, 2000), d’une monographie sur l’écrivain francophone égyptien Georges Henein (Honoré Champion, 2014), et de trois recueils de textes poétiques : « Un hareng dieppois à Fécamp », «Traité du moustique en zone libre », « L’ Ours des mers » (Rougier V. Editions). Normalien (Fontenay-aux-roses, 86), agrégé de lettres modernes (89), maître de conférences en littérature française et comparée à l’Université Paris 13-Université Sorbonne Paris Nord (USPN) depuis 2001, il a vécu 6 ans au Japon et passé une licence en langue et culture japonaise à l’Inalco (Paris) en 2007.

Téléchargements

Publié-e

2021-04-13