Communauté et environnement dans la fiction océanienne contemporaine (pêle-mêle sur quelques récits d’Albert Wendt, Alexis Wright, Patricia Grace, Chantal Spitz et Déwé Gorodé)

Lambert Barthélémy

Abstract


"La littérature océanienne contemporaine thématise ... la question du lieu malade et cherche à prendre en charge les vulnérabilités des territoires affectés, afin de reconfigurer et d’articuler les communautés que l’histoire coloniale a mis au contact les unes des autres, et en opposition la plupart du temps. Ce que fait la littérature océanienne contemporaine, c’est de tenter de remettre au centre la notion d’espace vécu, la perception, l’expérience culturelle de l’espace propre aux habitants premiers. La fiction réapproprie symboliquement les territoires, sans pour autant sombrer dans un fantasme essentialiste qui serait fatal. Elle configure les territoires de façon à répondre au striage spatial issu de la domination coloniale et rappelle la configuration traditionnelle des espaces, tout en étant conscients de leur feuilletage ineffaçable : elles thématisent les transformations des sociétés insulaires océaniennes en confrontant explicitement différentes conceptions de la terre et des usages qui en paraissent licites ou invasifs. Toutes les formes spatiales léguées par la colonisation font l’objet d’un travail de reconfiguration. La fiction recrée les paysages issus de la colonisation : elle en propose une autre répartition symbolique, révise les images qui les disent, remodule le geste descriptif, reconstruit les espaces. Ce faisant, elle s’efforce globalement de substituer un nouvel imaginaire géographique à celui hérité du colonialisme."

Full Text:

PDF