Nuit debout

Authors

  • Luc Gwiazdzinski

Abstract

Résumé | En 2016 le mouvement « Nuit debout » a pris possession de l’espace public dans de nombreuses villes françaises. Loin de la colonisation par la lumière et le marché, loin du repli sécuritaire ou du marketing événementiel des « Nuits blanches », la mobilisation a notamment permis de redécouvrir les dimensions politiques et humaines essentielles de la nuit. Une première approche systémique et « chronotopique » permet de questionner la visualité et l’invisibilité, de s’interroger sur le régime d’intermittence de cette « scène » nocturne, sur l’organisation et sur les formes de ces agencements temporaires connectés et sur l’intensité de ces « hypertopes », ces lieux « augmentés » par l’intensité des échanges – en face à face et à distance – et l’expérimentation in situ. Ici et ailleurs, ces appropriations (ré)inventent un espace public du faire, comme autant de « lucioles » dans la « multitude » et d’occasions “d’exister la ville.”
Abstract | In 2016, the « Nuit débout » movement took over public space in numerous French towns and cities. Rather than representing the colonization of night by light and commerce, and lacking the controlled security or event-marketing of “Nuit blanche”, these demonstrations quite remarkably allowed for a rediscovery of the essential human and political dimensions of the night. Through an approach both systemic and “chronotopic” we examine the visuality and invisibility of this night-time “scene,” with attention to its regime of intermittence, its organization, the forms of temporary and connected agencies involved, and the intensity of its “hypertopes”, those places enhanced by the intensity of exchanges (both face to face and over distances) and by in situ experimentation. Here and elsewhere, these appropriations (re)invent a public space of action, like so many “fireflies” amidst the multitude and as occasions in which the city assumes its existence.

Luc Gwiazdzinkski is a geographer at the Université Grenoble-Alpes. He has been Director of the Institut de géographie Alpine (IGA) and currently directs the Master program in “Innovation et territoire. Créativité et design des politiques publiques” (www/masteriter.fr).  He is founding President of the Pôle des arts urbains.  A researcher at the Pacte laboratory (UMR 5194 CNRS), he pursues research on mobility, municipal innovation and what he has termed chrono-urbanism.  His published works include L’hybridation des mondes (2016); Les ateliers de l’imaginaire (2015); Urbi et Orbi (2010); La fin des maires (2008); Nuits d’Europe (2007); Périphéries (2007); La nuit dernière frontière de la ville (2005); Si la ville m’était contée (2005); La nuit en questions (editor; 2005); and La ville 24/24 (2003).

Author Biography

Luc Gwiazdzinski

Luc Gwiazdzinkski est géographe à l’Université Grenoble-Alpes. Directeur de l’Institut de géographie Alpine (IGA) il est responsable du Master “Innovation et territoire. Créativité et design des politiques publiques” (www/masteriter.fr) et Président fondateur du Pôle des arts urbains. Chercheur au laboratoire Pacte (UMR 5194 CNRS) il oriente ses recherches sur les mobilité, l’innovation métropolitaine et le chrono-urbanisme. Il a notamment publié L’hybridation des mondes, 2016, Elya ; Les ateliers de l’imaginaire, 2015, Elya ; Urbi et Orbi, 2010, L’Aube ; La fin des maires, FYP, 2008 ; Nuits d’Europe, 2007, UTBM ; Périphéries, 2007, L’Harmattan ; La nuit dernière frontière de la ville, 2005, l’Aube ; Si la ville m’était contée, 2005, Eyrolles ; La nuit en questions (dir.), 2005, l’Aube ; La ville 24/24, 2003, L’Aube.

Downloads

Published

2017-03-17

How to Cite

Gwiazdzinski, L. (2017). Nuit debout. Imaginations: Journal of Cross-Cultural Image Studies, 7(2), 38-57. Retrieved from https://journals.library.ualberta.ca/imaginations/index.php/imaginations/article/view/29350