On Time and Timing in Scholarly Communication

Authors

  • Vincent Larivière

DOI:

https://doi.org/10.29173/cais934

Abstract

This year marks the 350th anniversary of the creation of the first scientific journal, the Philosophical Transactions of the Royal Society of London. At the beginning of the 19th century, journals became the fastest and most convenient way of disseminating new research results, outranking correspondence and monographs with which they had happily coexisted until then. They consolidated this position throughout the 20th Century, especially in the sciences. The advent of the digital era then challenged their traditional role and form. Indeed, digital technologies, which are easy to update, reuse, access, and transmit, have changed how researchers produce and disseminate knowledge, as well as how this knowledge is accessed, used, and cited. Drawing on historical and contemporary empirical data, this talk will address the past and current transformations of scholarly communication, with an emphasis on how these transformations have affected the speed at which knowledge is disseminated. While conventional wisdom suggests that science and scholarship now gets diffused—and forgotten—faster, the reality is more complex…and much more interesting.

Cette année marque le 350e anniversaire de la création de la première revue
scientifique, les Philosophical Transactions de la Royal Society de Londres. Au début du 19e siècle, les revues sont devenues le moyen le plus rapide et le plus pratique de diffuser les nouveaux résultats de recherche, dépassant la correspondance et les monographies avec lesquelles elles avaient coexisté sans problèmes jusqu’alors. Elles consolidèrent cette position tout au long du 20e siècle, en particulier dans les sciences. L’avènement de l’ère numérique a par la suite disputé leur rôle et leur forme traditionnels. En effet, les technologies numériques, qui sont faciles d’accès, simples à mettre à jour, à réutiliser et à transmettre, ont changé la façon dont les chercheurs produisent et diffusent les connaissances, ainsi que la façon dont ces connaissances sont atteintes, utilisées et citées. En puisant dans des données empiriques historiques et contemporaines, cette conférence abordera les transformations passées et actuelles de la communication scientifique, en mettant l’accent sur la façon dont ces transformations ont affecté la vitesse à laquelle les connaissances sont diffusées. Alors que la sagesse conventionnelle suggère que la science et l’érudition sont maintenant diffusées – et oubliées – plus rapidement, la réalité est plus complexe… et beaucoup plus intéressante.

Published

2016-08-17

How to Cite

Larivière, V. (2016). On Time and Timing in Scholarly Communication. Proceedings of the Annual Conference of CAIS / Actes Du congrès Annuel De l’ACSI. https://doi.org/10.29173/cais934

Issue

Section

Keynote Address / Conférence d'ouverture