Visualizing Postcolonial Africa in La Vie de Pahé

  • Binita Mehta Manhattanville College, Purchase, NY 10577

Résumé

Cet article discutera deux tomes de la bande dessinée francophone La vie de Pahé écrits par Pahé, un nom de plume pour l’auteur et dessinateur gabonais Patrick Essono Nkouna. Dans son oeuvre autobiographique, Pahé lie le visuel au narratif pour raconter son histoire personnelle dans le contexte de l’Afrique francophone. Cet article répondra aux questions suivantes : comment est-ce que Pahé mêle son histoire avec celle de l’Afrique postcoloniale? Comment est-ce qu’il raconte le traitement des immigrés noirs africains en France par les autorités françaises? Comment est-ce que son style rhétorique, comme narrateur et commentateur de son texte, et son utilisation du médium de la bande dessinée accentue son récit personnel ainsi que l’histoire de l’Afrique postcoloniale? Pour examiner ces questions, cet article analysera le récit non-linéaire et non-chronologique de Pahé en soulignant son utilisation du texte et de l’image dans sa critique de l’Afrique et de la France. Pahé caricature les chefs d’états tyranniques et la corruption des gouvernements africains; passe en revue les différences culturelles entre la France et les pays africains, surtout le système scolaire dans les deux pays; jette un œil critique sur les particularités de la culture française; et condamne le traitement des immigrés noirs africains par les autorités françaises. La page finale de La vie de Pahé atteint des proportions mondiales. Dans une seule case qui couvre la page entière de l’album, on voit les visages moroses des Gabonais dans une place à Libreville, la capitale du Gabon. Tandis que la bulle annonce la mort de sa sœur bien-aimée, Florence, le récitatif indique : “Libreville, le 10 septembre, 2001… C’est ce jour-là que pour moi, le monde s’effondra!!!” Ce dessin prémonitoire qui fait état d’une tragédie personnelle dans la vie de l’auteur Pahé, annonce aussi les événements du lendemain, le 11 septembre, 2001, un jour historique qui a eu des répercussions mondiales. 

Biographie de l'auteur

Binita Mehta, Manhattanville College, Purchase, NY 10577
Binita Mehta est professeure de français et directrice du département de Français à Manhattanville College à Purchase, New York où elle enseigne le français, la littérature et le cinéma français. Elle est aussi directrice du programme des Études internationales. Elle a publié des articles sur la littérature et le cinéma francophones, ainsi que sur la littérature et le cinéma de la diaspora indienne. Ses recherches les plus récentes portent sur l’étude de la bande dessinée francophone.
Publiée
2014-01-01
Rubrique
Articles sur la BD francophone