Catel Muller et Ulli Lust, entre BD féminine et BD féministe

Juliette Feyel

Résumé


Cet article compare deux auteures contemporaines de romans graphiques, Ulli Lust and Catel Muller, qui ont écrit les biographies de deux femmes réelles (respectivement dans Trop n'est pas assez et Kiki de Montparnasse, ce dernier volume en collaboration avec José-Louis Bocquet). Il s'agit de déterminer ce que pourrait être une “bande dessinée au féminin”. Si une “BD féminine” est une BD écrite ou illustrée par des femmes et qu'une BD féministe soit destinée à dénoncer les injustices subies par les femmes, peut-on parler de “BD féminine” d'une manière similaire à ce que Cixous et la gynocritique ont appelé “écriture féminine”?

The article offers to compare two contemporary female comic artists, Ulli Lust and Catel Muller, who both created graphic biographies about the lives of two real women (respectively Today is the Last Day of Your Life and Kiki de Montparnasse, the latter in collaboration with José-Louis Bocquet). The article interrogates what a “feminine comic” could be. If a “female comic” was composed by women and a “feminist comic” intends to raise consciousness about gender inequality, is it possible, in view of these two books, to coin the phrase “feminine comic” in a comparable manner as Cixous and other representatives of gynocriticism discussed “feminine writing”?

Mots-clés


Bande dessinée, écriture feminine, féminisme et littérature

Texte intégral :

article


DOI: http://dx.doi.org/10.29173/af27280



Tous droits réservés (c) 2016 ALTERNATIVE FRANCOPHONE

ISSN : 1916-8470