Les Fleurs d’ici et d’ailleurs : quelques réflexions sur l’ikebana

Auteurs-es

  • Ekaterina Kuleshova Université du Mans

DOI :

https://doi.org/10.29173/af29424

Résumé

Le présent article se propose d’interroger la pratique, ou plutôt les pratiques, de l’ikebana en tant qu’un phénomène traditionnel de la culture japonaise. Relativement confidentiel en France, sa spécificité repose sur une tradition ancestrale transmise de génération en génération et cultive un regard original porté sur la plante. Le croiser avec celui de l’art floral français permet de tracer une perspective d’échanges culturels potentiels à développer dans le cadre de l’amitié réciproque entre la France et le Japon.

Biographie de l'auteur-e

Ekaterina Kuleshova, Université du Mans

Ekaterina Koulechova est docteur ès lettres. Parallèlement à son travail dans l’édition française, elle commence à étudier l’ikebana de l’école Ikenobo (Kyoto, Japon) en 2012 d’abord à Paris, puis à Londres auprès du maître Kiyoko Sawada Rudd. En 2018, elle fonde à Paris l’association KIWA (www.kiwa-ikebana.fr) afin de transmettre l’enseignement d’Ikenobo auprès du public français dans le respect de cette tradition ancestrale.

Téléchargements

Publié-e

2021-04-13