Les disparus du Japon dans la littérature francophone contemporaine À propos des Evaporés de Thomas B. Reverdy et des Eclipses japonaises d’Eric Faye

Auteurs-es

  • Philippe Wellnitz Université Paul Valéry Montpellier III

DOI :

https://doi.org/10.29173/af29428

Résumé

Deux auteurs français qui ont séjourné au Japon, Thomas B. Reverdy et Eric Faye, ont écrit chacun un roman abordant le sujet des personnes disparues au Japon. Le roman de Thomas B. Reverdy, Les Évaporés (2013) décrit la disparition volontaire d’un homme aux prises avec les sombres affaires entourant la catastrophe de Fukushima. Ces disparitions volontaires, connues sous le terme de jôhatsu  (« évaporé »), concernent environ 100.000 personnes par an au Japon et y sont peu évoquées en public. Eric Faye aborde dans son roman Éclipses japonaises (2016) qui s’inspire étroitement de la réalité historique, le sujet des citoyens japonais enlevés par les services secrets nord-coréens, les rachi, phénomène longtemps passé sous silence par les autorités japonaises. En s’attaquant ainsi à des sujets sociétaux brûlants du Japon, Eric Faye (qui a écrit plusieurs romans et essais sur le Japon) et Thomas B. Reverdy, renouvellent par ces thématiques politiques l’approche du Japon par la littérature francophone qui s’était progressivement ouverte aux réalités de la culture japonaise depuis les années 1970.

Biographie de l'auteur-e

Philippe Wellnitz, Université Paul Valéry Montpellier III

Maître de conférences hdr à l’Université Paul-Valéry Montpellier III, équipe de recherche IRIEC (Etudes culturelles), est spécialiste des littératures allemande et comparée. Ses dernières recherches portent sur la littérature d’exil et sur les représentations du Japon. Il a organisé en 2014 un Colloque à Berlin sur la construction des mythes de héros guerriers (Allemagne, France, Japon) et organise en octobre 2021 un colloque sur l’exil au Japon.

Téléchargements

Publié-e

2021-04-13 — Mis(e) à jour 2021-04-14

Versions