Éducation francophone en milieu minoritaire

La revue virtuelle Éducation francophone en milieu minoritaire vise la diffusion des résultats des travaux de recherche et de réflexion critique sur tous les aspects de l'éducation francophone en milieu minoritaire au Canada et à travers le monde. Elle accepte des textes de chercheurs universitaires et d'étudiants de maîtrise et de doctorat. Elle peut accepter des textes d'auteurs qui oeuvrent dans des milieux autres qu'universitaires si ces textes démontrent une expertise appropriée.

Annonces

 

Nouveauté: bourse offerte

 

Pour encourager la participation étudiante à son colloque annuel qui aura lieu entre le 1er et le 5 juin à Vancouver, le Regroupement pour l’étude de l’éducation francophone en milieu minoritaire est heureux d’attribuer une bourse de 500 $ à une étudiante ou un étudiant aux cycles supérieurs. Pour participer, les étudiants doivent faire parvenir une proposition de communication en suivant les directives habituelles de la SCÉÉ. Quand les propositions seront acceptées, un comité se réunira pour évaluer les propositions des étudiants, et ce, en fonction des critères suivants :

 

  1. la pertinence sociale et éducationnelle de l’étude pour les milieux francophones minoritaires;
  2. la pertinence du cadre conceptuel retenu;
  3. la rigueur méthodologique de l’étude;
  4. la qualité du français écrit. 

 

Seront uniquement considérées pour ce concours les communications à caractère empirique dont le premier présentateur est un étudiant. Qui plus est, les étudiants dont l’université d’attache est à l’extérieur de la province où se tient le congrès seront priorisés. 

 
Publié: 2018-09-12
 
Encore plus d'annonces...

Vol. 13, No 01 (2018): Étude descriptive des erreurs répertoriées dans trois productions écrites d'étudiants franco-ontariens en formation initiale

Résumé:

Le développement de la compétence scripturale est primordial en formation initiale des maitres dans le contexte franco-ontarien. En effet, le niveau de littératie des futurs enseignants en milieu de langue minoritaire demeure une priorité, car ils seront souvent les seuls modèles langagiers pour les futurs élèves qui grandissent dans un milieu anglodominant, surtout si l’on ne parle pas français à la maison. L’objectif ici est de mieux comprendre ce problème en identifiant les erreurs commises par ces étudiants provenant d’un milieu francophone minoritaire à partir de textes écrits en contexte de formation. Les résultats démontrent que ces erreurs sont souvent liées à l’orthographe grammaticale et au lexique.

L'ensemble du numéro

Voir ou télécharger l'ensemble du numéro PDF

Sommaire