Annonces

Les jeux vidéo francophones : y a-t-il une French Touch? Des développeurs et créateurs indépendants à Ubisoft

2020-02-10

L’industrie culturelle vidéoludique est dominée par deux géants, les États-Unis et le Japon. D’autres pays, dont la France, ont pourtant réussi à se tailler une part de marché non négligeable dans ce domaine. Souvent, les développeurs et éditeurs français ou francophones se sont présentés sur les marchés francophones en adaptant des personnages ou thèmes francophones, misant sur des héros de la culture populaire déjà célèbres, et, au vu de l’importance de la bande dessinée, nombreux sont ceux qui viennent de cet univers. Ainsi, comme le cinéma français l’a fait, des jeux vidéo ont repris les aventures d’Astérix, Tintin, Spirou, Titeuf, XIII, etc. Pourtant, bon nombre de ces compagnies de jeux vidéo ont aussi fait le choix de s’inspirer d’autres cultures pour proposer des produits avec des narrations nouvelles. Récemment, Detroit: Become Human de Quantic Dream s’est placé dans la continuité de la pensée japonaise sur l’androïde et son âme, alors que Life is Strange de Dontnod a traité de l’histoire d’une jeune femme au prisme de la contre-culture américaine. Pourtant, ces jeux vidéo demeurent très français dans leur démarche artistique.

En lire davantage à propos de Les jeux vidéo francophones : y a-t-il une French Touch? Des développeurs et créateurs indépendants à Ubisoft

Numéro courant

Vol. 2 No 6 (2020): Médiations, écueils et apories de l’antiracisme : Discours, représentations, pratiques
Voir tous les numéros